ALCOTRA

Vous êtes ici

ALCOTRA

Parcours culturel des portes du Petit Saint-Bernard

Eléments significatifs du contexte à la base de l'origine/motivations du projet

 

1. Séez et La Thuile, par le biais du Col du Petit-Saint-Bernard, peuvent se considérer comme Les Portes du Petit-Saint-Bernard,  un unicum territorial penché par nature sur le  passage, sur la collaboration, sur l'échange et le partage des idées transfrontalières ;

2. Le territoire autour du Col a des racines socioculturelles partagées qui découlent d'une même histoire et ont une même vocation : petits villages de montagne mais très dynamiques,  placés sur un point de passage très important sur l'arc alpin occidental, avec un fond conséquent de culture et tradition ;

3. L'espace transfrontalier des Portes du Petit-Saint-Bernard possède un patrimoine historique et culturel commun important et varié ainsi que de nombreux points d'intérêts culturels qui peuvent représenter une forme de connaissance du territoire ;

4. Un fort sentiment d'appartenance à un espace transfrontalier est présent, ce qui se traduit inévitablement par une vision transfrontalière transférable à différents domaines d'action ;

5. Les municipalités de La Thuile et de Séez, depuis plusieurs années, partagent des engagements et des orientations communes dans plusieurs domaines, déjà concrétisés  dans des événements tels que la «  Fête des Bergers, La Pass Pitchü, mais aussi à travers les conseils municipaux transfrontaliers, la gestion partagée des lieux tels que le Jardin alpin de la Chanousia, l'Hospice du Petit-Saint-Bernard, etc. »

6. Le Col a fait l'objet de plusieurs interventions liées à sa valorisation qui nécessitent des mesures supplémentaires pour renforcer sa dimension historique, culturelle, touristique et logistique.